AccueilCalendrierMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

(James – Flashback) The Dream.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mei Qing-Yuan

avatar


Date d'inscription : 05/04/2018
Messages : 16
Points : 46


MessageSujet: (James – Flashback) The Dream. Lun 23 Avr - 23:39

Esquisse du RP

Date :
Juin 2016
Première localisation :
Irlande, Helfa.
Deuxième localisation :
Chine, Pékin.
Apparition de PNJ :
[ ] Oui - [ x ] Non
Choix du PNJ :
[ ] The Chief - [ ] Our Mother






If it's a dream, so, it's a beautiful dream.


La voix de Mei est calme, vêtue d'une longue robe propre à son pays. Ses cheveux sont pour une fois détachés et leur longueur est impressionnante. Si elle démontrait une sérénité, ce n'était bien qu'un aspect parce que la rage grandissait en elle. Son père fait les cents pas devant elle, un journal entre les mains représentant sa fille en première page. Sur cette photo que l'on avait prise d'elle, Mei avait un jeune enfant sur les genoux et semblait lire un livre d'enfant flambant neuf. Elle avait acheté plusieurs cartons de jouets neufs et de livres pour l'orphelinat d'un quartier défavorisé de Pékin. Il fulminait d'une voix acerbe, le regard dur. Il n'était pas en colère parce que l'on voyait Mei dans le journal mais parce qu'elle était en première page et non lui avec ses actions royalistes. Proche du président, plus que son propre père, la belle faisait simplement ce qui lui semblait être juste. Les pupilles baissés,  elle subissait les remontrances en se demandant ce que pouvait bien penser ses ancêtres de cette situation. Lorsqu'elle le put, Mei se rendit dans le jardin de la grande demeure Qing-Yuan puis s'assied dans un fauteuil à l'extérieur. Elle plongea son visage dans ses bras un long moment, puis elle se redressa en essayant de rester positive.

Le décor avait complètement changé. Elle se retrouvait assise dans un tout autre fauteuil. Son regard parcourait les lieux avec une certaine agitation. Une chambre sombre, la princesse se levait soudainement puis observa le lit plus loin, des affaires y était étalé comme si quelqu'un venait tout juste de rentrer d'un voyage. Un parfum d'homme lui chatouillait les narines tandis qu'elle se demandait si elle rêvait ou non. Calme comme jamais, elle fut attirée par la fenêtre. La nuit était tombée et le paysage semblait bien différent de celui de Pékin. Tandis qu'elle observait une collection de bouteilles d'alcool sur une étagère, Mei pu entendre le bruit d'une porte s'ouvrir. Lorsqu'elle tourna la tête, ses pupilles remarquèrent un homme de son âge. Occidental mais surtout en tenue ... inappropriée. Gênée, elle tourna la tête, la main contre sa tempe en œillère.

« – Oh mon dieu ! » S'exclame t-elle.

Made by Neon Demon



_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. signature by anaëlle.


Dernière édition par Mei Qing-Yuan le Mar 24 Avr - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
James Mc Gowan

avatar


Date d'inscription : 19/04/2018
Messages : 16
Points : 40
Célébrité : Tom Hiddleston


MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream. Mar 24 Avr - 0:33

The dreamMei & JamesI know it hurts, it's hard to breathe sometimes. These nights are long. You've lost the will to fight.
(Ruelle → Carry You)
L’eau coulait, dévalant en petits ruisselets le torse finement dessiné, s’éclatant au sol. La buée recouvrait tout. Pas de musique, presque pas de bruit, seulement celui du liquide sortant du pommeau de douche. Sous la caresse de l’eau chaude, les muscles fatigués se détendirent progressivement. Fatigués par les heures d’avions, par le long voyage entre le Japon et l’Irlande, par les derniers mois d’intense tournage sans presque aucune pause. James venait tout juste de rentrer, ne prenant pas le temps de ranger ses affaires, avant de sauter sous la douche. De toute manière, il n’y avait personne pour lui crier dessus s’il laissait trainer ses vêtements. Personne pour le remarquer, pour ne serait-ce que l’apercevoir. Il faisait ce qu’il voulait, le manoir était vide, il pouvait se déchirer la gueule à souhait, tout casser. Personne pour s’en soucier. Il ne savait pas s’il appréciait réellement ou non cet état de fait. Il avait de bon et mauvais côtés, souvent le mauvais l’emportait. Surtout la nuit, quand la moindre des ombres prenait un aspect effrayant, qu’il se retrouvait tout seul avec les pires des fantômes/James finit par couper l’eau, ne pouvant trainer sous éternellement, au risque de devenir aussi fripé qu’un vieux. Il aurait pu rester nu, après tout il n’y avait personne. Mais il passa quand même une serviette autour de sa taille, par réflexe.

L’exclamation le sortit de ses pensées. Il mentirait s’il niait avoir bloqué sur la beauté de la jeune asiatique devant lui. Il ne savait que faire. Elle était magnifique, personne ne pourrait prouver le contraire. Et il ne savait absolument pas ce qu’elle fichait là. Comment était-elle entrée ? Et pourquoi cette tenue si peu pratique en plein milieu de l’Irlande ? Nan, en fait qu’est ce qu’elle fabriquait dans sa chambre ? Si elle voulait visiter le manoir, il y avait plein d’autres endroits plus intéressants à voir.

"Euh… Bonsoir ? Désolé je ne m’attendais pas vraiment à recevoir de la visite. Vous êtes qui ?"

James ne voulut pas lui poser trop de questions, de crainte de la brusquer, elle avait l’air si fragile.
© 2981 12289 0

_________________

Take up my messages from the veins,
seeing the beauty through the pain .
Revenir en haut Aller en bas
Mei Qing-Yuan

avatar


Date d'inscription : 05/04/2018
Messages : 16
Points : 46


MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream. Mar 24 Avr - 16:08




If it's a dream, so, it's a beautiful dream.


La princesse eut un léger froncement de sourcils lorsque l'inconnu lui demandait qui elle était. L'inconscient n'était pas censé s'en souvenir normalement ? Et puis pourquoi rêvait-elle de cet endroit ? Et de cet homme ? Surtout uniquement vêtu d'une serviette de bain autour de la taille. Le rouge vient colorer sa peau pâle, rosissant ses pommettes. Mei tourne son regard gêné vers l'homme en gardant une main en œillère sous son nez afin de ne pas voir le reste de son corps – aussi bien bâtit soit-il. Elle laissa son regard détailler le visage de l'inconnu. Les traits fins, un regard fascinant, elle ne pouvait pas ignorer que l'homme en question avait le physique d'un mannequin occidental. Il y avait une certaine émotion au travers de ses iris colorées d'un bleu comparable aux océans que l'on voit sur les cartes postales. Cet homme dégageait quelque chose. Une sorte d'aura qui avait le don de fasciner la belle chinoise et dieu seul sait qu'il en fallait beaucoup pour l'intriguer un minimum.

« – Je m'appelle Mei. » Balbutie t-elle. « – C'est la première fois que je fais un rêve lucide. C'est vraiment étrange... »

Et si elle sautait par la fenêtre, est ce qu'elle s'envolerait ou bien retomberait comme une crêpe sur le sol. Tout semblait réel. La brise fraîche de la fenêtre entrouverte. Le parfum masculin qui inondait la chambre. Le son de la voix de l'inconnu. La consistance des bouteilles d'alcool vide qu'elle frôlait du bout des doigts. Rêvait-elle réellement ? Devenait-elle folle ? Son calme était exemplaire face à la situation. Bien moins face à cet homme debout, presque nu devant elle. Mei était toute gênée, ce qui ne lui ressemblait pas le moins du monde.

« – Êtes-vous réel ? » Finit-elle par demander en se retournant afin de regarder la tranche des quelques livres présents. Elle arrivait même à en lire les titre. Un rêve aussi détaillé ne pouvait pas exister. « – Qui êtes vous, d'ailleurs ? »

Pour rêver d'un inconnu, il fallait l'avoir croisé quelque part inconsciemment ou qu'il ait un visage banal. Il n'y avait strictement aucune des deux possibilités envisageable. Avait-elle été percuté par une voiture ? Ou bien était-elle dans le coma ? Était-elle devenue un esprit ? L'angoisse aurait dut l'envahir mais Mei se sentait étrangement en sécurité. Comme si tout cela était normal.

Made by Neon Demon



_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
James Mc Gowan

avatar


Date d'inscription : 19/04/2018
Messages : 16
Points : 40
Célébrité : Tom Hiddleston


MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream. Jeu 26 Avr - 22:41

The dreamMei & JamesI know it hurts, it's hard to breathe sometimes. These nights are long. You've lost the will to fight.
(Ruelle → Carry You)
Cette situation ne ressemblait en rien à un rêve. Le contact froid du plancher sous les pieds nus. Le courant d’air glacial passant sous la porte. Le contact rugueux de la serviette sur les hanches. La beauté de cette jeune asiatique. Tout cela était bien réel. James le sentait, le savait. Il n’avait pas besoin de se pincer pour vérifier. Il avait toujours fait confiance à son instinct. Ce n’était pas aujourd’hui que cela changerait. Il savait également que, dans ces rêves, il se posait peu de questions. Or cette jeune femme l’intriguait, elle lui faisait se poser une multitude de questions. Il s’inquiétait surtout. Comment était-elle arrivée ici ? Par quel moyen de transport ? Comment repartira t’elle ? Les alentours n’étaient déjà pas sûr de jour, mais alors de nuit… Les forêts et les plaines irlandaises avaleraient cette jeune asiatique en quelques secondes. Elle avait un air si fragile. Il donnait envie à James de la protéger. Ce qui était débile, ou étrange selon le point de vue, il était si méfiant et solitaire d’habitude, assez du moins pour empiéter sur sa bienveillance.
La belle inconnue l’observa, l’air gêné, le détaillant assez longtemps pour le mettre presque mal à l’aise. Elle répondit à sa question, installant encore plus le doute dans l’esprit de James. Ainsi elle pensait faire un rêve. Elle n’avait pas l’air d’avoir consommé des substances illicites, ou de l’alcool. L’irlandais resta silencieux, ne sachant réellement comment réagir. En plus, cela faisait longtemps qu’une fille ne s’était pas trouvée dans cette chambre. Rien n’était rangé. Il ne pouvait pas appeler la police ou les secours, les lignes téléphoniques du village n’allaient pas jusque ici. Il pouvait juste la rassurer, essayer de comprendre ce qu’elle avait consommé, et comment contrer l’effet de la ou des substances.

“Je m’appelle James et oui je suis réel. Tu veux vérifier ?”

Il tendit sa main vers Mei. Un prénom qu’il trouvait joli d’ailleurs, simple, élégant comme sa propriétaire.

“Comment es-tu arrivée ici ? Je pensais avoir bien fermé la porte du manoir…”
© 2981 12289 0

_________________

Take up my messages from the veins,
seeing the beauty through the pain .
Revenir en haut Aller en bas
Mei Qing-Yuan

avatar


Date d'inscription : 05/04/2018
Messages : 16
Points : 46


MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream. Sam 28 Avr - 14:41




If it's a dream, so, it's a beautiful dream.

Si cet homme est bel et bien réel, comment a t-elle atterrie ici ? En Occident visiblement. Un voyage astral peut-être ? Impossible. Elle ne serait pas visible. Pourquoi est-elle donc ici ? Elle se souvient très bien d'être dans son jardin, dès qu'elle eut les paupières closes, la princesse s'est retrouvée dans ce fauteuil. Un fauteuil qui ne lui appartient pas. Dans une maison qui ne lui appartient pas et surtout pendant la nuit. Paniquer n'est pas dans les habitudes de Mei, mais beaucoup de questions fusent dans sa tête.

« Je ne suis pas entré par la porte. Ni par une fenêtre. Je ... J'ignore ce que je fais ici et pourquoi. » Répond t-elle, perdue mais toujours aussi calme.

Le bel homme lui tend la main afin qu'elle puisse vérifier s'il est bel et bien réel. Le regard de Mei se pose sur cette dernière, hésitante. Elle n'ose pas. Ce n'est pas décent. Après tout, son père n'est pas là, que risque t-elle ? De sa main gauche, elle vient garder la longue manche puis sa main droite avance vers la sienne, dévoilant son poignet. Lorsque le contacte est là, Mei peut sentir la réalité de la situation. Sa main est chaude, bien plus grande que la sienne qui est plus fraîche. Soudainement, la lumière de la journée entre par les fenêtres et les murs disparaissent lentement laissant la place à une nature qu'elle connaît plus que bien. Le décor change et la princesse retrouve son lieu initial. La demeure luxueuse de son arrière grand-père. L'immense jardin traditionnel où la jeune femme à tant marcher. Mei observe les alentours. Elle est bien rentrée chez elle, cependant, James est avec elle. Une voix résonne. Celle de son père. Toujours aussi acerbe et dure.

« Je peux savoir ce que tu fabriques !? » Siffle t-il. Son père ne semble pas voir l'homme qui lui tient la main, elle le connaît, il aurait déjà appelé la "garde". Surtout face à un étranger. Par réflexe, Mei retire sa main de celle de James. Elle lui lance un regard véritablement confus puis se tourne vers son père. « Peu importe, je suis venu t'annoncer que tu rencontreras Li Xiang dans quelques semaines. Je viens de recevoir un appel de son père. » Déclare t-il. Alors que Mei allait prononcer un mot, ce dernier est déjà reparti. Li Xiang pour le moment, elle n'en a rien à faire. Elle n'en a jamais rien eu à faire de toute façon. La Princesse est complètement perdue et cette annonce ne peut que lui mettre un coup sur le moral. Elle pivote vers James, les sourcils légèrement froncés.

« Je ne comprend pas. C'est comme si tu n'étais pas là, mon père ne t'as même pas vu. » Fait-elle fascinée et intriguée par la situation.

Made by Neon Demon



_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
James Mc Gowan

avatar


Date d'inscription : 19/04/2018
Messages : 16
Points : 40
Célébrité : Tom Hiddleston


MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream. Lun 30 Avr - 23:43

The dreamMei & JamesI know it hurts, it's hard to breathe sometimes. These nights are long. You've lost the will to fight.
(Ruelle → Carry You)
Pas par la porte, pas par une fenêtre… par la cheminée comme le père Noël ? Absurde. Mei ne pouvait pas connaître les diverses entrées dissimulées ou de service, donc il ne restait pas trente six mille solutions. Soit elle délirait soit c’était lui qui hallucinait, avait mangé un truc pas net dans l’avion. James ne sut quoi lui répondre, tout aussi perdu qu’elle, réprimant tant bien que mal son envie de boire, l’alcool règle toutes les situations, même les plus étrange c’est bien connu.
Etrangement Mei hésita à lui prendre la main. Ce n’était pas une demande indécente pourtant. Du moins en Occident, c’est vrai qu’il ignorait ce qu’il en était en Asie. Mais la belle asiatique finit par accepter, ce geste pourrait soulever tous les doutes, répondre à toutes les questions. En règle générale une hallucination ne peut pas être touchée, toute tentative de contact échoue. Quoique si c’était bel et bien un délire de son cerveau, il resterait une question en suspens. Pourquoi elle? Pourquoi rêver de cette beauté et pas d’un ami ou d’un membre de la famille ? James ne la connaissait pas, ne l’avait jamais croisé il en était certain, son cerveau ne pouvait pas avoir inventé autant de détails. C’était étrange. Toute cette situation était étrange. Les mains se joignirent, le manoir disparut.

Un jardin splendide, une lumière éblouissante. James se figea, serrant la main de Mei, comme pour s’assurer que tout était réel, qu’il ne délirait pas. Ses yeu ne savaient où se poser, son cœur n’arrivait pas à retrouver un rythme normal. Passer de l’ambiance ténébreuse presque glauque du manoir à ce lieu serein et tranquille, était pire que déroutant. Une voix acerbe et dure, détestable, retentit, brisant la tranquillité du jardin, réduisant la sensation de sérénité en morceaux. L’homme âgé ne semblait pas le voir. Pourtant un étranger torse nu cela passe rarement inaperçu. Mei retira sa main, au plus grand désespoir de James qui avait l’impression d’avoir perdu sa seule ancre, le seul point sûr dans cet endroit inconnu. Mei semble aussi confus que lui. C’était comme commencer un jeu sans règles, sans tutoriel, sans connaître les autres joueurs. James se détourna un peu du père et de la fille, sentant que cette discussion ne le concernait pas, ne voulant pas se montrer indiscret. Il ne se sentait pas réellement à sa place ici, ce n’était pas son monde. Trop lumineux, trop paisible, trop serein.
Il ne comprenait pas non plus. Il toucha doucement la main de Mei avec deux doigts, l’index et le majeur, voulant s’assurer encore une fois de sa présence.

“C’est vrai qu’il aurait dû remarquer un occidental à poil dans son jardin. D’ailleurs je suis navré, cela doit te gêner, mais je n’ai pas eu le temps de mettre quelque chose de plus décent. À peine on s’est touchés… Je n’y comprends rien, tu crois qu’on fait une hallucination collective ?”
© 2981 12289 0

_________________

Take up my messages from the veins,
seeing the beauty through the pain .
Revenir en haut Aller en bas
Mei Qing-Yuan

avatar


Date d'inscription : 05/04/2018
Messages : 16
Points : 46


MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream. Dim 6 Mai - 21:58




If it's a dream, so, it's a beautiful dream.


Elle sursaute en sentant les doigts de James contre sa main. Elle observe les alentours un instant. Oui, elle est bien dans son jardin. L'endroit est réel et lui - Mei entremêle ses doigts avec les siens - ne peut être que réel également. Elle ressent la chaleur de sa peau. Elle ignore sa nature, son caractère et sa vie, mais étrangement, un lien les unis. Mei peut le sentir. Plus il est présent, plus elle a le sentiment de pouvoir lui faire confiance.

« Pour cela, il faudrait que l'on soit l'un à côté de l'autre... Comme tu le vois, je suis chez moi, à Pékin. Et toi tu es chez toi ... En Occident ? » Demande t-elle.

Certaines choses ne s'expliquent tout simplement pas. Mei pourrait probablement chercher à savoir d'où cela peut-il venir en ne trouvant aucune réponse. Sa religion lui dictait d'accepter les choses qui se présentaient à elle. De franchir les obstacles de la vie pour réussir sa vie. Mais à ses yeux, James n'avait rien d'un obstacle. Doucement, elle vient poser sa tête contre le torse de James. A ce contacte, elle ressent une étrange impression. Comme si elle faisait partie de lui et lui d'elle. Mei entend les battements de son coeur. Ce qui se passe est réel, mais inexplicable.

« J'ai l'étrange sensation de ne former qu'un seul être. » Admet-elle de sa voix douce.

Made by Neon Demon



_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
James Mc Gowan

avatar


Date d'inscription : 19/04/2018
Messages : 16
Points : 40
Célébrité : Tom Hiddleston


MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream. Jeu 10 Mai - 16:54

The dreamMei & JamesI know it hurts, it's hard to breathe sometimes. These nights are long. You've lost the will to fight.
(Ruelle → Carry You)
Un sursaut. Ne pas retirer ses doigts. La laisser s’habituer au contact. La regarder, l’admirer presque. Cette douce pureté, ces traits semblants aussi fragile que de la porcelaine, cette beauté tout simplement, il semblait presque impossible qu’elle existe réellement. Pourtant elle était bel et bien là, le tendre contact entre les deux peaux le prouvait. Les doigts s’entremêlèrent à nouveau, entraînant une douce sensation. Quelque chose les liait, quelque chose qui pour l’instant leur était inconnu, mais qui certifiait que tout ceci, cette rencontre, n’était pas le fruit du hasard. James ne connaissait que son prénom, mais il sentait déjà qu’ils avaient bien plus en commun qu’il ne pouvait l’imaginer. Leurs mains liées étaient une représentation du lien qui les unissait. Un lien qui, sans aucun doute, ne ferait que se fortifier au fil du temps.
Pékin… Bien loin de l’Irlande. Un endroit inconnu, mais qu’il serait plaisant de découvrir, en particulier si c’était aux côtés de Mei. Mais avant de penser à cela il fallait résoudre un mystère. Si une hallucination collective ne pouvait expliquer leur rencontre, quoi d’autre ? Ou peut être fallait-il ne pas, ne plus se poser la question, se contenter du moment présent, accepter qu’une puissance supérieur les ait fait se rencontrer par un obscur moyen.

“En Occident oui, en Irlande plus précisément, dans un manoir qui ne pourra jamais égaler la beauté de ton jardin…”

James laissa ses yeux se balader aux alentours. Réellement l’endroit était magnifique, et devait également demander beaucoup d’entretien. Mei s’approcha, fit quelque chose auquel il ne s’attendait pas. Elle qui avait hésité à toucher sa main, posait sa tête contre son torse, geste bien plus intime. Mais il ne dit rien, restant silencieux, profitant de la sérénité qu’apportait le silence. La remarque de Mei le fit réfléchir, mais il ne répondit rien sur le moment, ne voulant pas briser la tranquillité du lieu, profiter encore un peu de cette impression de calme absolu. Il passa doucement un bras autour des épaules de Mei, espérant ne pas la brusquer.  

“Puisqu’on la partage elle ne doit pas être si étrange que cela… Sans vouloir être indiscret que te voulait ton père ? Est ce que je peux t’aider d’une quelconque manière ? il n’a pas l’air d’être le plus sympathique des hommes.”
© 2981 12289 0

_________________

Take up my messages from the veins,
seeing the beauty through the pain .
Revenir en haut Aller en bas
Mei Qing-Yuan

avatar


Date d'inscription : 05/04/2018
Messages : 16
Points : 46


MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream. Jeu 31 Mai - 5:37



THE DREAM – FLASHBACK
Cette sensation jamais exploitée. Cette caresse interdite qu'elle était censée ne jamais avoir avec un étranger. Cet homme qu'elle ne connaît ni d'Eve, ni d'Adam la serre contre lui. Une étreinte que même son père ne se permettait pas de faire. Une douce quiétude l'envahit à la faire frissonner. Elle ne devait pas se comporter ainsi. Certes, son rang ne le lui permettait pas. Mais, c'était une situation si irréaliste qu'elle pouvait se le permettre justement. Son père n'avait pas vu James, cela signifiait que personne ne pouvait le voir en cet instant. Quel mal cela pouvait faire ? Elle avait étrangement confiance en lui. Elle le connaissait sans le connaître. Son coeur battant contre son oreille, un léger goût amer lui restait en bouche. Encore plus étrange. Elle n'avait jamais bu d'alcool, mais elle arrivait presque à sentir ses effets sur sa propre personne. Rien de bien méchant. Une bouffée de chaleur et un goût d'orge sur la langue. Lorsqu'il parla, elle redressa son regard vers lui.

– On est très loin l'un de l'autre. Un sourire nait à nouveau sur ses lèvres charnues. Elle hoche la tête en guise de remerciement. Son ancêtre serait sûrement honoré de savoir que son jardin pouvait plaire à un occidental. C'étais donc ton manoir tout à l'heure ? J'étais en Irlande ?

Doucement, elle se dégage de ses bras. Reprend un peu de distance tout en gardant sa main dans la sienne. Comme pour éviter de tomber. De se perdre. Parlaient-ils en Irlandais ? En Anglais ? Ou bien en Mandarin ? Ils semblaient simplement parler le dialecte universel. Celui que l'on peut transmettre par le regard bien que leurs lèvres bougeaient. A la demande de son interlocuteur, elle détourna légèrement le regard.

– C'est compliqué. Il est compliqué ... Souffle t-elle en un murmure. – Il souhaite me marier avec un inconnu parce que son rang et plus ou moins proche du mien. Il m'annonçait juste la date. Un air triste passe dans son regard ambré. Je ne crois pas que tu puisses m'aider. Surtout face à mon père.

_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: (James – Flashback) The Dream.

Revenir en haut Aller en bas
(James – Flashback) The Dream.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Hollywood Dream Boulevard
» Davy James' Fiche technique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Who am I :: All the world's a stage :: The birth of historical movements :: Autres-
Sauter vers: